Projets pilotes ou évalués dans le programme Jeunes et violence

Prévention de la violence dans l'espace social:

 
 
 

Publications Good Practice

 
 
 

Que faire en cas de débordements dans l'espace public?

Interviews avec deux consultants du pool de conseil Jeunes et violence:

 
 
 

Contexte social et espace public

Alors que les principaux lieux d’apprentissage et de vie des enfants sont la famille puis l’école, le rayon d’action des jeunes s’étend, lui, au voisinage et à l’espace public. De nouveaux environnements qui peuvent se muer aussi bien en facteurs de protection qu’en facteurs de risque. Ainsi, la consommation d’alcool et de drogues, des activités de loisir non structurées, des sorties fréquentes le soir, la faiblesse du contrôle social, de mauvaises fréquentations ainsi que des quartiers accumulant des problèmes sont autant de facteurs susceptibles de favoriser l’apparition d’un comportement violent.

 
 
 

Problèmes de violence dans l’espace social

Dans les villes suisses, la fréquence des cas de violence varie parfois fortement suivant les quartiers. Les facteurs déterminants sont les suivants : la qualité de la cohésion sociale dans le quartier, l’implication des parents dans les activités scolaires et les animations de quartier, et la proportion de familles en difficulté dans cette partie de la ville.

 

Au petit matin et le week-end

Au centre-ville et dans les rues fréquentées, les incidents se multiplient surtout au petit matin et le week-end. Le vandalisme et les nuisances sonores font également partie des problèmes récurrents dans les communes alentours et les transports publics. Les places publiques, les gares et les parcs sont considérés comme des foyers de tension car ce sont des points de rencontre privilégiés des jeunes. La consommation d’alcool et de drogue ainsi que les rassemblements de jeunes prêts à en découdre jouent également un rôle important.

 

Mesures probantes

La prévention de la violence passe par l’aménagement et la mise à disposition d’espaces publics et d’offres de loisirs, ainsi que par l’accès des spécialistes aux jeunes en difficulté. Les stratégies qui ont fait leurs preuves combinent des mesures préventives avec des interventions et des mesures disciplinaires. En Suisse, il existe déjà plusieurs mesures couronnées de succès :

  • Promotion de l’engagement citoyen, cohésion dans le quartier et développement du quartier: Dans les quartiers regroupant des difficultés, l’organisation de tables rondes avec des jeunes a donné de bons résultats. Celles-ci favorisent la collaboration entre les jeunes et divers acteurs œuvrant dans le domaine de la prévention. Il existe en outre des approches prometteuses dans le travail social et les projets de développement de quartiers. Enfin, diverses initiatives visent à donner aux citoyens les moyens d’intervenir en cas de conflit sans se mettre en danger.
  • Activités de loisirs organisées et facilement accessibles Autre facette de la prévention de la violence : une large palette d’offres de loisirs organisés et faciles d’accès, comme les activités associatives et l’animation socio-culturelle, les offres de sociétés et autres, qui constituent pour les jeunes une alternative aux offres de loisirs commerciales et aux clubs, surtout le week-end et le soir.
  • Prévention de la violence dans les associations et lors de manifestations sportives Les associations connaissent elles aussi des agressions et des actes de violence, qui restent souvent occultés. Des projets élaborés dans ce domaine donnent de premières indications sur les stratégies de prévention et d’intervention adaptées. La prévention de la violence en marge des manifestations sportives (et le coaching des supporters en particulier) est également primordiale.
  • Prévention des conflits et intervention dans l’espace public Divers projets ont vu le jour ces dernières années afin de parer aux conflits dans l’espace public ou être à même d’intervenir à un stade précoce dans des situations délicates. Il s’agit du travail social hors murs, des projets de prévention avec des civilistes, des équipes mobiles qui interviennent le plus tôt possible de manière à calmer le jeu dans les situations délicates, ainsi que la présence accrue des forces de sécurité dans les foyers de tension.